La réflexologie : Qui est concerné et quelles sont les contre indications ?

La réflexologie n’établie aucune distinction parmi les individus, elle ne connais ni limite ni restriction. Tout le monde peut en bénéficier et cela dès la naissance. Il est rare que la réflexologie soit déconseillée mais il existe tout de même quelques précautions que je vais vous présenter…

Quels sont les bienfaits de la réflexologie plantaire ?

La réflexologie à un spectre d’action large : physique, psychique et émotionnel.

La méthode se suffit à elle-même pour améliorer un grand nombre de pathologies et venir en complément à un traitement médical et aussi pour agir de manière préventive. Il se produit un certain nombre de modifications chimiques dans le corps lors de la séance. L’un des changements est celui de la douleur. Le corps produit ses propres analgésiques, les endorphines, plus puissant que la morphine. Le traitement en réflexologie va inciter le cerveau à produire un nombre accru d’endorphines et ainsi vous permettre de vous détendre.

Quelles sont les contre-indications de la réflexologie ?

Bien que la réflexologie soit inoffensive, il est rare qu’elle soit déconseillée mais nous pouvons toutefois citer :

les contre indications absolues :

  • Phlébite ou lymphagite ( risque de de thrombo-phlébite ou de propagation du foyer infectieux par les voies lymphatiques)
  • Les personnes ayant déjà souffert d’une phlébite
  • Anévrismes, 
  • Transplantation d’organe
  • Mélanomes sur les pieds ou les jambes

Les contre indications relatives :

  • Les affections concernant directement les pieds
  • Gangrène du pied, par exemple chez un diabétique faisant suite à des gelures sévères ou bien liée à des troubles circulatoires graves.
  • Eczéma étendu ou mycose généralisée (pied d’athlète) il est toutefois possible de manipuler au travers d’une chaussette en coton ou de réaliser une séance de réflexologie palmaire,
  • Affections rhumatismales aiguës et douloureuses touchant directement les pieds
  • Maladies infectieuses accompagnées de fortes fièvres
  • Psychoses (psychose maniaco-dépression ou schizophrénie)
  • Les grossesses à risque